Spectacle Edmond à Cannes la Bocca le 26 septembre 2020

Zoom sur l'artiste

Plus d'infos sur le spectacle Edmond à Cannes la Bocca

Après Le Porteur d'Histoire et Le Cercle des Illusionnistes, l'auteur – metteur en scène aux 8 Molières revient pour raconter la triomphale et mythique première de Cyrano de Bergerac. Edmond, avec ses dix comédiens sur scène, est “un vrai théâtre de troupe” rappelant les grandes épopées théâtrales du XIXe siècle. EN EXCLUSIVITÉ chez vous !!

Ouverture des portes 19h30

L'HISTOIRE : Décembre 1897, Paris. Edmond Rostand n'a pas encore trente ans, mais déjà deux enfants et beaucoup d'angoisses. Il n'a rien écrit depuis deux ans. En désespoir de cause, il propose au grand Constant Coquelin une pièce nouvelle, une comédie héroïque, en vers, pour les fêtes. Seul souci : elle n'est pas encore écrite. Faisant fi des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femme, des histoires de coeur de son meilleur ami et du manque d'enthousiasme de l'ensemble de son entourage, Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit. Pour l'instant il n'a que le titre : Cyrano de Bergerac. Pendant près de 1h30, le public est entraîné dans une course contre la montre, un suspense effréné dont on sait qu'il débouchera sur un triomphal happy end, voilà ce que raconte Michalik dans ce récit à très grande vitesse. Sur scène, ils sont 10 comédiens interprétant pas moins de 25 personnages et pas moins de 65 scènes qui se déroulent dans 20 lieux différents. Ca palpite sans cesse ! Les éléments de décors glissent et repartent, c'est un déménagement permanents : nous voilà au grand Café, dans un train, dans les coulisses du Théâtre de la Porte Saint-Martin, à la gare, dans la rue, aux Belles Poules, dans l'appartement d'Edmond, au Moulin Rouge etc... On croise Sarah Bernhardt, Feydeau, Courteline, Tchekhov. On rit...on est ému. De la pièce qui se joue sur le plateau mais aussi de ce Cyrano qui se crée sous nos yeux. Grâce à ce grain de folie propre à Alexis Michalik, l'histoire file, nous emporte et nous fait plus que jamais...aimer le théâtre.