Visites Guidées De L'exposition Contrepoint, Gérard Traquandi & La Donation Albers-honegger à Mouans Sartoux le 18 mai 2019

18 samedi mai 2019

18h00

Espace De L'art Concret - Centre D'art Contemporain (Château, Place Suzanne De Villeneuve)

Plus d'infos sur l'Visites Guidées De L'exposition Contrepoint, Gérard Traquandi & La Donation Albers-honegger à Mouans Sartoux

L'exposition Visites Guidées De L'exposition Contrepoint, Gérard Traquandi & La Donation Albers-honegger a lieu dans le cadre de la Nuit des musées à Mouans Sartoux 2019.

Artistes : Josef Albers, Jean-Pierre Bertrand, Eduardo Chillida, herman de vries, Helmut Federle, Marcia Hafif, Gottfried Honegger, Donald Judd, Imi Knoebel, Frantisek Kupka, John McCracken, Henri Michaux, Olivier Mosset, Aurelie Nemours, Ulrich Rückriem, Niele Toroni, Gérard Traquandi, Adrian Schiess, Marcel Wyss...

Gérard Traquandi a conçu son projet comme une partition musicale. Prenant ses distances avec la radicalité esthétique et sociale des avant-gardes du début du XXème siècle, il se joue des dogmes et des classifications historiques pour exploiter les paradoxes de la collection. La figure du contrepoint se révèle dés lors la plus appropriée à définir son projet : sans parler d'une même voix, les oeuvres présentées offrent un ensemble harmonieux dont la richesse naît de leur combinaison.

D'apparence abstraite et monochrome, l'oeuvre de Gérard Traquandi puise pourtant ses sources dans le monde sensible et réel. L'artiste s'imprègne de la nature pour en retenir des émotions, des souvenirs qu'il évoque à travers différents médiums. La lumière, la couleur, la matière sont explorées non pas pour retranscrire des formes définitives mais pour traduire l'essence même des choses.

La pensée sensible de Gérard Traquandi semble désavouer la rationnalité et l'objectivité de l'art concret. Pourtant l'artiste reconnaît certaines filiations avec ce mouvement : le rôle joué par l'architecture et l'espace de présentation ou encore le souhait de distanciation entre l'artiste et son oeuvre.

Attaché au rôle joué par l'architecture, Gérard Traquandi calque sa proposition sur la déambulation ascensionnelle du bâtiment. Il enracine son dialogue dans la nature pour questionner les fondements même de la peinture.

Le parcours se poursuit autour de problématiques liées à l'histoire de la peinture (maniérisme, impressionnisme...) autant de thèmes chers à l'artiste.